Le coulage

coulage-ceramique-parapette-soignies-01 coulage-ceramique-parapette-soignies-02

coulage-ceramique-parapette-soignies-03 coulage-ceramique-parapette-soignies-04

Le principe est, au départ, le même que pour l’estampage. Après la fabrication des moules, on y coule, à la louche, une terre liquide appelée « barbotine », qui épouse les plus petits détails et comble les creux du moule. En commençant à sécher, la terre se rétracte et on peut alors opérer délicatement le démoulage de l’objet. Cette technique permet de réaliser des objets en creux, tels que des bols et des tasses, mais aussi des plaques décoratives.

Photos : Catherine VANDERVELDE